Journée Afrique : La Fondation Trophée de l’Africanité salue le discours inspirant du Président de la Mauritanie

Chères Africaines, chers Africains, sœurs et frères d’ici et de la diaspora,

En ce 25 mai, journée de l’Afrique, nous commémorons la naissance de notre organisation continentale, l’Union Africaine. À cette occasion, je vous adresse mes vœux les meilleurs de paix durable, de prospérité partagée et de succès éclatants sur le chemin du progrès. Cet événement marquant est l’occasion de rendre hommage aux pères fondateurs dont la vision continue de nourrir notre réflexion sur notre destin commun et d’impulser notre action pour donner corps à notre espérance collective.

 

Nous tenons également à saluer le discours inspirant du Discours de Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, Président de la République Islamique de Mauritanie, Président de l’Union Africaine à l’occasion de la célébration de la journée de l’Afrique 2024, qui a su magnifier les valeurs fondamentales de notre continent. En mettant en avant des principes de solidarité, d’unité et d’intégration, il a rappelé combien les défis de la paix, de la stabilité, de la sécurité, de la démocratie, de la souveraineté, de la coopération, de l’intégration et du développement sont interconnectés. Ces problématiques, si nous les traitons ensemble, nous permettront de construire l’Afrique que nous voulons, celle à laquelle aspiraient avec forte conviction les pionniers du panafricanisme.

Il y a plus de 61 ans, ces pionniers ont posé les fondamentaux de cet idéal partagé qui doit plus que jamais nous servir de boussole dans un monde en crise et en pleine mutation. Depuis le passage de l’Organisation de l’Unité Africaine à l’Union Africaine en 2002 à Durban, nous avons consolidé l’héritage de nos prédécesseurs. Nous avons libéré notre continent du colonialisme, éradiqué l’apartheid et résolu de nombreux différends frontaliers par des moyens pacifiques.

Malgré ces éclaircies et lueurs d’espoir, beaucoup de chemin reste à parcourir sur la voie de la souveraineté totale, du développement et de la paix. Cette année, notre célébration met un accent particulier sur la jeunesse et l’éducation, thèmes centraux de notre agenda 2063. Comme l’a si bien souligné le Président mauritanien, notre jeunesse est notre plus grande richesse ; c’est elle qui portera l’avenir de notre continent. Investir dans l’éducation, c’est garantir que chaque jeune Africain ait les compétences et les opportunités nécessaires pour contribuer au développement de notre continent.

Nous devons renforcer nos systèmes éducatifs, promouvoir l’innovation et la recherche, et créer des opportunités d’emploi pour nos jeunes. Dans le cadre de l’agenda 2063, notre vision pour une Afrique intégrée, prospère et pacifique se concrétise à travers des initiatives clés comme le Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD) et la Zone de Libre-Échange Continentale Africaine (ZLECA). Ces leviers sont essentiels pour stimuler la croissance économique, attirer les investissements et créer des emplois durables pour nos populations.

En parallèle, nous faisons face à des défis globaux qui nécessitent notre attention et notre action collective. La paix et la sécurité régionales sont des prérequis pour tout développement durable. Nous devons intensifier nos efforts pour lutter contre le terrorisme et les conflits armés, et promouvoir la stabilité politique. Les droits de l’homme, la protection de l’environnement et la lutte contre les changements climatiques sont également au cœur de notre action commune.

La souveraineté alimentaire est un autre pilier essentiel. Nous devons travailler à garantir que chaque Africain ait accès à une alimentation suffisante, sûre et nutritive. Cela passe par le soutien à l’agriculture, l’innovation et la résilience face aux crises climatiques. Sur le plan international, nous devons plaider pour une réforme de la gouvernance mondiale, tant politique que financière. Nos voix doivent être entendues dans les instances internationales, et les règles du jeu doivent être équitables pour permettre un développement inclusif et durable de notre continent.

L’inclusion sociale et économique, en particulier des jeunes et des femmes, est cruciale. Nous devons lutter contre toutes les formes de discrimination et créer des opportunités égales pour tous. Ces défis nous rappellent l’importance de l’entraide et de la solidarité. Ensemble, nous pouvons surmonter ces obstacles et construire un avenir prospère pour notre continent.

Je vous appelle tous à unir vos forces et vos talents pour bâtir l’Afrique de demain : une Afrique dotée d’infrastructures modernes, d’une économie dynamique et inclusive, et d’une société juste et équitable. Une Afrique où chaque jeune, chaque femme, chaque citoyen peut réaliser son plein potentiel.

Ne nous méprenons pas : notre continent est riche de sa diversité, de la jeunesse de sa population et de son dynamisme, des ressources de son sol et sous-sol, des ressources humaines hautement qualifiées, d’une diaspora engagée et de son intelligence collective féconde. Mais nous ne sommes forts qu’en sachant nous rassembler face à l’adversité et à la redoutable convergence des défis qui nous assaillent.

Ensemble, poursuivons notre chemin vers une Afrique forte, unie et prospère. C’est de notre solidarité que naîtra cette Afrique tant souhaitée il y a plus de six décennies par les fondateurs panafricains.

Nasrallah Belkhayate

Président FTA

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*