Communiqué de la Fondation Trophée de l’Africanité

La Fondation Trophée de l’Africanité  (FTA) dénonce vigoureusement l’accueil réservé par le président tunisien au chef des miliciens séparatistes du polisario, un club privé de personnes  qui n’est pas un sujet du droit international, et n’ayant jamais été reconnu à ce jour en tant que « mouvement de libération » par les Nations Unies.

L’accueil par le président tunisien du chef de la milice séparatiste est une provocation et une hostilité manifeste au peuple marocain et tunisien à la fois, à l’unité nationale,  à l’intégrité territoriale du Royaume, aux relations millénaire de fraternité entre les deux pays, et notamment aux relations bilatérales de coopération  qui nous unissent depuis toujours.

La Fondation Trophée de l’Africanité exprime son soutien total à la solidarité africaine de l ‘unité nationale des pays africains et notamment au Royaume du Maroc édifié en parfaite harmonie avec les orientations de SM le Roi Mohammed VI, pour sa souveraineté nationale.

En effet son élection au Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA témoigne de la reconnaissance du leadership de Souverain, par des États africains, et le rôle constructif et solidaire du Maroc en faveur de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Afrique.

Nous dénonçons fermement la présence de cette entité séparatiste  déracinée par sa propre histoire et, qui ne jouit d’aucune légitimité légale, ni populaire et encore moins d’une légitimité démocratique pour prétendre représenter la population du Sahara marocain, sachant que la pseudo « rasd » n’exerce aucune autorité ou le contrôle d’un quelconque territoire.

Nous félicitons la clarté du japon pour sa ferme transparence quand Tokyo informe que seuls les États ayant reçu une invitation co-signée par le Premier ministre nippon Kishida Fumio et le président tunisien Kaïs Saïed sont autorisés à prendre part aux travaux du 8ème Sommet de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD).

Nous soulignons cette précision qui donne ainsi du crédit au communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères qui a été publié samedi 27 août : « C’est dans ce cadre que 50 invitations ont été envoyées aux pays africains qui ont des relations diplomatiques avec le Japon. La Tunisie n’avait donc pas le droit d’établir un processus d’invitation unilatérale, parallèle et spécifique à l’entité séparatiste, contre la volonté explicite du partenaire japonais».

Nous rappelons que plusieurs responsables du club privé du polisario sont actuellement l’objet de poursuites devant les juridictions des Etats membres de l’Union pour des faits criminels graves et des actes de torture perpétrés sur des dissidents.

Nous réitérons notre volonté d ‘ encourager la solidarité entre les deux peuples marocains et tunisiens,  la continuité et la poursuite de leur action commune, de leur attachement aux valeurs universelles qui les unissent et de leur ferme dénonciation, de la politique des murs infranchissables entre les peuples et leurs pouvoirs vivants, ou de la manipulation des événements à des fins personnelles.

Nous exprimons enfin notre respect total au Japon et à l ‘ensemble des pays africains ou étrangers  qui à cette occasion ont tenu à marquer leur  solidarité à l’intégrité territoriale du Maroc, aux valeurs de l ‘Africanité et au raffermissement de la Coopération Sud-Sud partout dans le Monde.

Dixit Sa Majesté le Roi Hassan II ( Paix sur son âme ) : « Ce qui Nous réconforte et Nous réjouit à la fois, est que demain, lorsque ta Marche s’ébranlera, le drapeau marocain ne flottera pas seul. Il sera entouré, par la Grâce de Dieu, d’autres drapeaux appartenant à des pays frères arabes et africains dont l’histoire est prestigieuse. « Va, donc, de l’avant, par la Grâce de Dieu. »

Fait à Casablanca, le 30 Aout  2022.

Nasrallah Belkhayate

Président

1 Comment
  1. Bravo pour le communiqué clair et responsable

Laisser une réponse

septembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930