Agadir : Des Personnalités honorées par la Médaille FTA de la Reconnaissance Africaine

Son Excellence Dr. Sylver Aboubakar MINKO-MI-NSEME, Ambassadeur du Gabon au Maroc honoré par la Médaille FTA de la RECONNAISSANCE AFRICAINE  -Fondation Trophée de l’Africanité-  par la Présidente Déléguée FTA Saida Zougmid

Hamidou Ousmane, Président de Beit al Nadjah du Tchad reçoit sa distinction de la Médaille FTA remise par Soukayna Zakraoui ambassadrice FTA region Souss Massa

Burkina Faso : Pierre Claver KIMA, Président d’Initiative Tenkodogo

Tchad : Hamidou Ousmane, Président de Beit al Nadjah

Tunisie : Nouredine Ksiksi, Président d’Initiative Tunisie

Côte d’Ivoire : Linda Zreik, Présidente du Réseau Initiative Côte d’Ivoire

 

Agadir : l’Alliance Initiative Maroc voit grand

Fédérant actuellement cinq plateformes régionales inspirées de l’expérience française des plateformes des prêts d’honneur sans intérêt et sans garantie, le réseau d’Alliance Initiative Maroc passera à plus de 7 plateformes sur 12 régions grâce à l’adhésion des régions de Casablanca-Settat et de Guelmim-Oued Noun.

De 10 entreprises appuyées lors du démarrage effectif de son activité en 2008 à 171 entreprises soutenues actuellement, l’Initiative Souss-Massa (ISM), qui est spécialisée dans l’octroi des prêts d’honneur sans intérêt et sans garantie en faveur des porteurs de projets, a franchi un nouveau cap. «L’objectif tracé par notre plateforme adaptée aux spécificités territoriales est de donner un nouveau coup d’accélérateur à notre activité. Il s’agit de la multiplication de notre modèle au niveau national, allusion faite à l’Alliance Initiative Maroc qui a été déjà créée», a souligné Mohamed El Moudene, président d’Initiative Souss-Massa et de l’Alliance initiative Maroc, lors de l’ouverture, mardi, du séminaire international sur le prêt d’honneur au service des entrepreneurs et du développement local au sein de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de la région Souss-Massa. Actuellement, le réseau fédère cinq plateformes régionales, notamment l’Initiative Souss-Massa qui préside en même temps l’Alliance Initiative Maroc, en plus de l’initiative de Rabat-Salé-Kénitra, celle de l’Oriental, Larache Initiative appartenant à la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima ainsi que El Hajeb Initiative de la région de Fès-Meknès. Selon Mohamed El Moudene, «le réseau passera à plus de 7 plateformes au sein d’Alliance initiative Maroc sur 12 régions grâce à l’adhésion de la région de Casablanca-Settat et celle de Guelmim-Oued Noun».

Maillage territorial : le modèle d’initiative peut atteindre 8.200 entreprises/an
«Par la suite, ce chiffre devra être renforcé pour couvrir le territoire national à travers plus de maillage régional, notamment préfectoral et provincial, qui peut générer la création de 8.200 entreprises par an si on arrive à couvrir toutes les provinces et préfectures, d’où le potentiel qu’offre le déploiement de cette expérience», ajoute Mohamed El Moudene. De surcroît, l’ambition aussi est de booster ce modèle à l’international, puisque le conclave d’Agadir, organisé conjointement par Initiative Souss-Massa, Initiative Maroc et Initiative International avec l’appui de l’AFD et Akwa Group, a été marqué par la participation de sept pays : le Maroc, la France, la Tunisie, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Tchad et le Gabon. Selon Jean-Claude Hugueny, président d’Initiative International, «le modèle d’initiative France sera davantage étoffé au niveau du continent africain avec actuellement six plateformes existantes : au Maroc, en Tunisie, en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Gabon et au Tchad, mais aussi avec un déploiement en Amérique du Sud et des opportunités en Europe de l’Est».

Pour booster ce modèle inspiré d’Initiative France, mais adapté à la réalité économique du Maroc, trois conventions de partenariat ont été paraphées en marge de ce séminaire international marqué par la présence des plateformes régionales marocaines. Il s’agit de conventions avec la fondation Jadara, les associations Illigh et Entre Elles pour accélérer le déploiement du concept d’Initiative au niveau national et régional. Il va sans dire que cette expérience représente une approche permettant d’accompagner les entrepreneures en leur offrant un soutien financier sans intérêts ni garantie afin de créer un tissu pérenne, d’une part, pour la génération d’emplois, et d’autre part, pour le développement territorial.

Le taux de remboursement maintenu à 85%
Par ailleurs, l’Initiative Souss-Massa, qui opère depuis 15 ans au niveau de la région éponyme, a contribué à la création de 1.061 entreprises à l’échelle de la région Souss-Massa, dont 289 se sont acquittées de leurs prêts. Ces entreprises ont généré plus de 4.000 emplois grâce à la réussite de leur parcours qui s’est basé sur l’expérience française des plateformes d’initiatives locales fédérées sous le nom d’Initiative France d’octroi des prêts d’honneur sans intérêts ni garantie. Ce taux de remboursement est resté à 85% alors que l’ISM assure aussi l’accompagnement des porteurs de projets, par un parrainage et un encadrement assurés à la demande de ces derniers. Elle contribue aussi à la mobilisation d’autres dispositifs de soutien aux PME, TPE et autoentrepreneurs. La réussite de ce modèle est attribuable également à la synergie de l’écosystème entrepreneurial régional, notamment les acteurs et opérateurs publics et privés au niveau des organes de gestion de l’ISM, à savoir son Conseil d’administration, mais aussi, ses comités d’agrément basé sur une composition d’acteurs publics et privés.

Source Texte : Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*