LUTTE CONTRE LE COVID-19 : LA FONDATION TROPHÉE DE L’AFRICANITE SALUE LES EFFORTS DE MARRAKECH SAFI

Bravo tout d’abord aux citoyens et médias qui, depuis le début de la pandémie, encouragent les autorités, le personnel médical, le personnel sanitaire…Encouragent le respect au confinement et la distribution alimentaire bénévole et qui ne partagent pas l’ info sans vérifier pour autant  son authenticité.  Le site « Hoaxbuster » par exemple  est spécialisé dans la vérification de rumeurs ou encore la rubrique  « Décodeurs » du journal “Le Monde”  consacrée à la vérification des informations qui circulent dans le paysage médiatique (déclarations, chiffres, rumeurs, etc. Bref ces hommes et ces femmes qui saluent et continuent d’encourager le continent sont aussi une lumière de la vie  pour tout le continent.

 

L’Afrique est désormais dans un combat sans relâche contre le covid-19.  Les gouvernements africains, s’inspirant du modèle marocain qui a réagi très vite et qui a forcé l’admiration du monde entier, ont adopté une série de mesures identiques.  l ‘heure est à la solidarité et au partage positif. Bien avant l’obligation du port des masques par l’OMS, le ministère de l’industrie du Maroc avait pris la décision d’en fabriquer sur place. Objectif étant une production de 8 millions de masques non-tissés par jour. Aujourd’hui déjà la production fait 6,8 millions de masques par jour. Pour le cas des masques en tissu (lavable), 1 million de masques sont produits par jour avec une  provision de 2 millions de masques dans les prochains jours.

Moulay Hafid Elalamy, ministre marocain de tutelle,  a précisé lors d’une récente interview avec » Eco Actu »que le Maroc, qui n’avait pas les moyens de fabrication des masques, a été pris de court par la pandémie et a dû s’adapter pour relever ce défi dans un temps-record. « Après avoir convaincu des industriels, précise toujours le ministre, qui fabriquaient les sac non tissés (17 unités de production) à se reconvertir dans la production des masques avec tout ce que cela implique d’effort sur le plan matériel,  processus de production…, nous avons réussi à produire environ 82 millions de masques jusqu’à aujourd’hui …Le problème des masques ne se pose plus au niveau national. Toutefois, nous aurons à gérer un autre problème celui de l’excédent des masques. C’est pourquoi nous allons autoriser l’export de quantité de masques. »

Face au COVID-19, lit – on sur les colonnes de africanews,  des nombreux pays africains ont pris des mesures de confinement partiel ou total pour arrêter sa propagation sur le continent. Après plusieurs semaines d’alerte, certains d’entre eux envisagent la levée progressive de certaines mesures de prévention suite à une évolution favorable de quelques indicateurs épidémiologiques observée. Une décision que n’approuve pas l’organisation mondiale de la santé (OMS) qui invite par ailleurs à maintenir des mesures fortes de surveillance pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus sur le continent.

Les autorités sénégalaises, pour leur part,  ont dit samedi leur intention de continuer à prescrire l’hydroxychloroquine aux malades du COVID-19 après une analyse préliminaire montrant une réduction de la durée d’hospitalisation. Le ministre marocain de la Santé Khalid Aït Taleb a un satisfecit au nouveau protocole thérapeutique adopté le 23 mars au Maroc: hydroxychloroquine (ou chloroquine) + azythromicyne. « Les indicateurs montrent de bons résultats. En 6 à 7 jours, la charge virale des malades commence à baisser. Et d’ailleurs, plusieurs études le montrent ». Le ministère de la Santé a indiqué aussi que les techniques utilisées au Maroc pour détecter l’ADN du Coronavirus (Covid-19) sont les plus fiables et appelle l’ensemble des citoyens à ne pas accorder du crédit à ces tentatives vaines visant à saper leur confiance dans leur système de santé et ses cadres, qui sont en première ligne dans la lutte contre le Coronavirus.

On pourra citer la région de Marrakech Safi qui se distingue  pour son dynamisme collectif et solidarité  exemplaire dans sa lutte contre le coronavirus. En effet un total de 475 rémissions ( source : wilaya) du nouveau coronavirus (Covid-19) ont été enregistrées au niveau de la région de Marrakech-Safi depuis le déclenchement de la pandémie.  » Une importance particulière, souligne Lamia Chakiri  directrice régionale de la Santé dans le site info, a été également accordée au côté psychologique pour soulager les souffrances des patients et les aider à mieux traverser l’épreuve de la maladie, notant que l’ensemble des mesures adoptées ont permis d’accélérer la période de guérison. » la région enregistre le plus grand taux de guérison au royaume, soit un taux de 44,5 %.

A toutes ces belles initiatives, La Fondation Trophée de l’Africanité salue en général   les efforts de toutes ces femmes et ces hommes, chacun ou chacune  à sa manière, soutiennent avec courage l’Afrique dans sa lutte contre le coronavirus, la Fondation salue aussi à cette occasion les chercheurs de la Tareka Karkarya soufie marocaine qui viennent de mettre au point le Ventilator nouveau appareil respiratoire après une étude approfondie et une communication avec l’université Américaine (MIT) dont la fabrication est en cours et enfin la Fondation salue  tous les efforts déployés par la Wilaya  Marrakech Safi  pour faire face  au Covid et notamment pour le soutien, en denrées alimentaires, apporté aussi aux étudiants africains confinés  dans ces circonstances difficiles et particulièrement dures.

 

 

 

Laisser une réponse