Esprit andalous quand tu nous tiens !

Le lecteur ne peut qu’être émerveillé par l’histoire et les apports scientifiques, philosophiques, artistiques et culturels d’Al Andalus à la civilisation humaine, rappelant les relations étroites entre le Maroc et l’Andalousie pendant huit siècles, en hommage à ce magnifique et mémorable patrimoine de l ‘humanité.   Mon propos par cette nouvelle lettre mensuelle est de rappeler ce legs historique d’Al Andalus aux générations actuelles et futures.

C’est lors de mon dernier voyage en Espagne que  j ‘ai choisi de renouer avec  la quintessence du patrimoine humain, architectural, culturel et spirituel de l’Andalousie. Cette terre liée à l ‘Afrique depuis des siècles et dont je suis tombé amoureux,  Cordoba, Cordoue, Séville, Grenade et Madinat Azzahra…

Un hommage à la culture et à la foi andalouse d’un meilleur monde qui a su pendant plus de huit siècles conjuguer culture amazighe, arabe, ibère, romaine, et wisigothe, et réunir dans un même creuset les cultures d’Orient et d’Occident. Une alchimie interculturelle qui respire fort bien des valeurs universelles  de paix, de tolérance, du respect d’autrui et de la persévérance personnelle à réussir d’abord son propre parcours professionnel et sociétal.

L’époque d’Al Andalous (du 8ème au 15ème siècle) fut traversée par des personnalités aussi éminentes les unes que les autres ; ‘Ibn Tofaïl, Averroès, Maïmonide, Raymond Lulle ou Ibn Arabi… L’Andalousie fut aussi la terre où la femme  fut portée au plus haut du respect, de l’amour courtois et de la poésie soufie. Une époque ou la femme joua un rôle capitale dans la transmission du savoir aux enfants de la nation.

Pour ne citer que Sabiha qui  selon certaines sources, était considérée comme la femme la plus puissante de l’histoire politique de l’Andalousie. Elle fut  la reine de Cordoue quand cette nation était à l’apogée de sa gloire. Son époux, le calife al-Hakam II, dit-on, était un érudit qui finançait  avec sagesse et largesse à la fois  les arts et les sciences à telle enseigne que  l’Université de Cordoue devint l’institution du savoir la plus renommée au monde, dépassant de la sorte al-Azhar au Caire et la Nizamiyah de Bagdad. Et comme le calife passait la majorité de son temps dans ses livres, Sabiha a donc pris en charge les responsabilités de l’État et excella dans l ‘exercice du pouvoir et  des affaires publiques.

Il y a une autre mosquée qui à l ‘époque a eu un impact considérable.  La Grande Mosquée-Université, la Qarawiyyine et ses médersas, avec un rayonnement et un impact sur l’Occident musulman que peu de villes peuvent s’enorgueillir d’avoir eu. Sur près de douze siècles, et sous six dynasties successives, Fès s’est forgé en effet une renommée que seule Marrakech lui dispute.   Les routes qui reliaient Fès aux principales villes andalouses étaient très fréquentées, surtout du 11 éme au 16 eme siècle. Des hommes, des femmes, des artisans, des juifs, des commerçants et des savants, allaient bâtir  une liaison  respectable et fort mémorable entre Fès et l’Andalousie.

De nombreuses familles, parmi les plus célèbres aujourd’hui, étaient venues s’installer à Fès. De Tolède, de Cordoue, de Séville et enfin de Grenade, des savants, des philosophes, des historiens, des fuqahā avaient fait le voyage de Fès. Les plus célèbres furent: Ibn al-Khatīb, Ibn Khaldūn, Ibn Marzūq, Ibn al-Ahmar, al-Maqqarī…

L’héritage est encore vivant aujourd’hui plus que jamais à travers des hommes et des femmes rayonnant un peu partout dans le monde et souvent dans l ‘anonymat. Des hommes et des femmes qui donnent l ‘espoir et la force de croire au bonheur spirituel à priori de soi et de la fidélité à leur  propre terre natale.

On l’aura compris, cette lettre mensuelle se veut un partage et un rappel de cette sublime richesse culturelle de l ‘humanité aux valeurs  si précieuses à la génération de nos futurs leaders africains.

A bientôt,

Nasrallah Belkhayate

2 Comments
  1. Joie et honnoré de vous avoir rencontré.
    Au-delà de cristaliser les valeurs et objectifs de la FTA vous les incarnés pleinement.
    Je suis honoré ravi et heureux de servir à vos cotés Monsieur le Président,

    Hamdulilah.

    1. Merci infiniment Christophe.

Laisser une réponse

Categories
WordPress Event Theme
Latest Events
21 décembre 2018