Conférence de la Fondation Trophée de l’Africanité : une mauritanienne parmi les personnalités honorées à Marrakech

Lors de   sa douzième édition  organisée à Marrakech sous le thème : la diplomatie culturelle, «  un levier du développement humain en Afrique », la fondation trophée de l’africanité sous l’égide de son président-fondateur monsieur Nassrallah Belkhayate, a honoré lundi, 24 juin 2019 au palais impérial de sofitel plusieurs personnalités influentes, parmi lesquelles une mauritanienne aux côtés  de son excellence, le président de la République du Niger, Mahamadou Issoufou.

La fondation  de trophée de l’africanité est considérée comme un forum des civilisations et elle se veut un hommage aux valeurs humaines africaines de la diplomatie culturelle ou socio-économique, permettant de mettre en exergue la créativité des acteurs africains et leur mobilisation constante au service du continent et de la population africaine. Lutte contre la pauvreté, l’obscurantisme, la précarité, le chômage, la migration clandestine, l’exclusion sociale.

Les Trophées de l’africanité, désormais reconnus sur la scène internationale, sont un couronnement des efforts d’un engagement personnel ou communautaire dans le but d’améliorer les conditions sociales et humaines en Afrique.

Cependant, plusieurs personnalités  ont été honoré lors de cette édition, en occurrence, Mme  Diari N’Diaye, journaliste et militante mauritanienne pour la cause féminine, qui est également présidente-fondatrice de l’ONG “EDFE” (Ensemble pour le Développement de la Femme et de l’Enfant), mais aussi Mmes Touria Ikbal, pour son ouvrage “la Burda au désert” qui rend hommage aux valeurs spirituelles du soufisme à travers des tableaux et des textes, et  Nadia Zad, pour son projet dédié à la production de la spiruline, dont les bienfaits sur la santé de l’être humain sont incontestables.

Aux côtés de ces femmes, une haute personnalité s’est aussi vu décerner le trophée. Il s’agit en effet, du président du Niger , Mahamadou  Issoufou, représenté par son ambassadeur à Rabat, Salissou Ada,  à qui on a  remis le Trophée d’honneur pour  son président  pour avoir donné le coup d’envoi des travaux d’un barrage sur le fleuve du Niger, sachant que la construction de cet ouvrage hydraulique, abandonnée en 2013, doit permettre d’étendre l’agriculture irriguée et de répondre aux pénuries récurrentes d’électricité.

Ce Trophée a été aussi attribué à  Ali Ouhmid, président-fondateur de la Cour Africaine d’Arbitrage et de Médiation, créée le 6 avril dernier à Marrakech, à Abdelhakim Driouch, président de l’Olympic Club de Youssoufia pour son dévouement en faveur de la cause sociale et sportive au profit des jeunes de la ville de Youssoufia, à Bertin Léopold Kouayep, conférencier international et militant actif pour le rapprochement culturel entre le Maroc et le Cameroun, à Hamza Zreimek, animateur bénévole avec plus de 200 conférences à son actif dans les universités et écoles supérieures pour les jeunes du Maroc, et à Al Moubarak Al Haji Tiekoura, président de la Confédération des Elèves, Etudiants et Stagiaires Africains Etrangers au Maroc (CESAM-Marrakech).

A noter par ailleurs, que  depuis leur mise en place en 2014, les “Trophées de l’Africanité” ont récompensé plus d’une centaine de personnalités issues du monde socio-économique ou des diplomates, ambassadeurs ou encore de hautes personnalités du monde politique favorisant l’excellence du leadership africain au service du renforcement du partenariat et des échanges dans un véritable esprit de fraternité et de solidarité.

Avec Senalioune

Laisser une réponse

Categories
WordPress Event Theme
Latest Events
21 décembre 2018