Agadir : la station de dessalement d’eau de mer prévue pour Mars 2021

La station de dessalement est mixte: elle produira de l’eau potable et en même temps, de l’eau destinée à l’irrigation. L’activité royale du jeudi 13 février concernait la partie irrigation. La station sera prête en mars 2021. Pour qu’elle soit pleinement opérationnelle, on commence dès maintenant à préparer le réseau qui distribuera l’eau d’irrigation.

Fruit d’un partenariat public-privé, ce projet d’envergure a pour principaux objectifs l’alimentation en eau potable du grand Agadir, du fait de l’insuffisance de l’offre des ressources conventionnelles, et la sauvegarde de la nappe phréatique (déficit annuel des ressources souterraines estimé à 90 millions de m3). Il permettra ainsi l’accès à l’eau potable d’environ 1,6 million d’habitants.

Il vise aussi la sécurisation de l’alimentation en eau d’irrigation de la plaine de Chtouka (15.000 ha) et la préservation des activités agricoles dans la région, particulièrement les cultures à forte valeur ajoutée, ainsi que la capitalisation de l’expérience du secteur privé. 

D’un coût global de 4,41 milliards de DH, dont 2,35 MMDH pour sa composante irrigation et 2,06 MMDH pour sa composante d’eau potable, ce projet consiste en la mise en place des meilleurs procédés, notamment la technologie d’osmose inverse, et équipements existants actuellement dans le domaine du dessalement de l’eau de mer et de la distribution de l’eau.

Ce projet consiste en la réalisation d’ouvrages marins (deux conduites d’amenée de 1.100 ml de longueur chacune équipées de tours de prise, un émissaire de rejet de 660 ml de long avec diffuseur), d’une station de dessalement et d’infrastructures d’irrigation (réservoir de stockage, 5 stations de pompage, adducteur principal 22 km et réseau de distribution 489 km).

Réalisée par l’espagnol Abengoa, la mise en service de l’unité de dessalement est prévue en mars 2021. Elle produira en premier temps 275.000 m3/jour à raison d’un débit de 150.000 m3/jour d’eau potable et d’un débit de 125.000 m3/jour d’eau d’irrigation. Ses installations permettront à terme une capacité totale de 400.000 m3/jour qui devrait être partagée équitablement entre l’agriculture et l’eau potable.

L’avancement des travaux de construction de l’usine d’eau de mer au sud d’Agadir, considérée comme l’un des plus grands projets de ce type dans la région méditerranéenne et en Afrique atteint des niveaux important. La capacité de l’usine dans la première étape atteindra 275 000 mètres cubes par jour, dont 150 000 mètres cubes par jour seront consacrés à l’eau potable.

Une population d’environ 1,6 million de personnes bénéficiera de l’eau potable locale de cette station dans la région d’Agadir El Kabir. Le projet contribuera également au développement de l’économie agricole et de tout ce qui concerne le problème de l’irrigation.

 

( Source : Industrie Maroc et Média 24 )

 

Laisser une réponse